par Admin

Publié le 5 décembre 2004 dans Scénarios 2020

cc Fonk, from Flickr

cc Fonk, from Flickr

Une Europe puissance dans un monde « huntingtonien »
C’est le scénario de l’Europe-puissance. Face aux crises constatées ou appréhendées, les Européens choisissent la voie de l’autorité et des institutions fortes capables d’imposer les arbitrages nécessaires. Revanche du politique dans une perspective « constructiviste » où les instances centrales de l’Union couronnent l’édifice des subsidiarités, simplifié et hiérarchisé.

Synthèse

Facteurs critiques Réponses dans le scénario :
« l’union fait la force, la force fait l’union »
Démographie Reprise de la natalité en Europe.
Environnement Régulations politiques par les instance de l’Union.
Globalisation extensive Politique industrielle au niveau de l’Union.
Globalisation intensive Un espace social européen équilibre la solidarité via les marchés.
Réseaux Les réseaux et la pyramide.
Lien social Identité européenne dans un espace politique unifié.
Solidarités régionales aux dépens des liens nationaux.
Représentations Un Europe impériale plus que nationale (« l’oubli de la nation »).
Régulations Régulations globales au niveau de l’Union et application du principe de subsidiarité. Hiérarchie des normes reconstituée.
Résistances Les résistances à la globalisation s’inscrivent dans la confrontation géopolitique des grandes régions du monde.
Territoires Déclin des nations historiques au sein de l’Union.
Polarisation Union / régions (décentralisation).
Risques majeurs Conflits géopolitiques entre les grandes régions du monde (Huntington).

Sommaire de l’article :

  • Le réseau et la pyramide
  • L’Europe des petites patries
  • L’ordre et la loi
  • L’oubli de la nation
  • La hiérarchie des normes
  • L’argument d’autorité
  • Conclusions : « L’union fait la force, la force fait l’Union »