Pour le courrier, outre la concurrence des opérateurs postaux ou assimilés, du fait de la réduction progressive du courrier réservé, la concurrence la plus redoutable provient de la « voie électronique ».
Encore faut-il préciser les choses.
Le courrier de gestion (facteurs, relevés de comptes, etc.) est directement menacé, non par l’e-mail (courriel) qui ne se substitue pas au courrier postal mais bien par la dématérialisation électronique des transactions entre les entreprises, les administrations et les ménages.
La dématérialisation est promue tant par des entreprises, pour des raisons d’efficience et de coûts, que par les administrations au nom de la modernisation. Le processus s’est accéléré dès que 50% des foyers français ont été connectés à Internet par des liaisons permanentes à haut débit. Mais si la tendance est aujourd’hui bien affirmée, son rythme de mise en oeuvre demeure incertain.
Après un précédent significatif (la carte Vitale), tout un ensemble de processus sont entrain de connaître une évolution similaire : déclarations fiscales et sociales, relations entre les ménages et les administrations (e-administration), les banques, les entreprises de réseau, les organismes sociaux, etc.

En revanche le publipostage constitue un pôle de résistance (voir : la relation épistolaire).

La question de l’opérateur ou des opérateurs compétent(s) pour assurer la gestion des dossiers et archives électroniques des entreprises et surtout des particuliers reste ouverte. Il en est de même en ce qui concerne l’intermédiation humaine repositionnée dans un univers de services en ligne

Face à l’électronique, plutôt d’aborder ex nihilo de nouveaux métiers, La Poste française semble rechercher des synergies avec ses métiers historiques. C’est ainsi que Maileva facilite l’accès électronique au réseau postal pour les PME notamment. Cf. aussi : la lettre recommandée électronique, le timbre électronique (affranchir soi-même son courrier en téléchargeant des « timbres » sur un site postal), l’offre de coffre-fort numérique Digiposte.

Définitions :

Marketing « direct »

Dans la communication commerciale entre les entreprises et leurs clients, on distingue traditionnellement le marketing médias (télévision, radio, presse…) du marketing « hors médias ». Au sein du hors médias, le poste principal est constitué par le marketing direct, dont le publipostage (publicité par voie postale), qui établit une relation « directe » (personnelle) avec les clients… Suite de l’article d’introduction au marketing direct.

Les articles

Afficher tous les articles de la catégorie